Nouveautés

Espace publicitaire à louer Espace publicitaire à louer Solution pour les fiduciaires et les experts comptables Solution pour les fiduciaires et les experts comptables 
l'Déposez votre CV

vendredi 1 mars 2019

espace-entreprises

Les régularisations : stock, banque, charges, amortissements et provisions

Chaque mois l’entreprise a comptabilisé l’ensemble des opérations courantes effectuées : achats, ventes, règlements et encaissements (par banque ou caisse), opérations diverses (paie, charges sociales, TVA…)A la fin de l’exercice, l’entreprise se trouve donc avec une balance des comptes qui ont été mouvementés au cours de l’exercice.Pour arrêter ses comptes et calculer son résultat, l’entreprise doit procéder aux opérations d’inventaire.L’inventaire est un relevé de tous les éléments actifs et passifs du patrimoine de l’entreprise. C’est avant tout un inventaire extra comptable, c'est-à-dire physique dont les éléments essentiels sont :

• Les états de rapprochement bancaire
• L’état des stocks
• L’état des charges et produits
• L’état des amortissements
• L’état des provisions.A partir de ces états, l’entreprise va procéder aux écritures de 

régularisation nécessaires :

 Sur les comptes banques
 Des stocks
 Des charges et produits
 Des amortissements
 Des provisions.
Après ces écritures, la balance après inventaire pourra être établie. Le compte de produits et charges est établi à partir de cette balance. Les écritures de regroupement de charges et produits permettent de déterminer le résultat net et de solder tous les comptes de charges et produits.

L’entreprise obtient ainsi la balance de clôture qui ne fait apparaître que les comptes du bilan (les classes 1 à 5), et établit son bilan.
entreprises, comptabilité,

1.Généralités


En vertu du principe de l’indépendance et de la spécialisation des exercices comptables, un exercice ne reçoit que ce que lui revient comme charges et produits. Aussi pour dégager le résultat propre à un exercice, il faut rattacher à cet exercice toutes les charges et tous les produits qui le concernent exclusivement et indépendamment de leur décaissement ou encaissement.En conséquence, il faut :

• Exclure de l’exercice à clôturer, les charges et les produits déjà comptabilisés mais qui ne concernent qu’en partie ou pas du tout l’exercice qui s’achève. Ce sont les charges payées d’avance et les produits perçus d’avance.
• Inclure dans l’exercice à clôturer, les charges et les produits le concernant mais non encore comptabilisés faute de documents justificatifs. Ce sont les charges à payer et les produits à recevoir.

2.La régularisation des comptes de charges


1)PRINCIPE


En cours d'exercice, les charges sont comptabilisées au fur et à mesure de leur constatation d'après les documents justificatifs reçus ou établis.Mais en vertu du principe de spécialisation des exercices, l'entreprise doit imputer aux comptes de charges, toutes les charges de l'exercice et elles seules. Toutefois, à la date d’inventaire on constate que:- certaines charges concernant l'exercice qui s'achève n'ont pas encore été comptabilisées (faute de documents justificatifs) et il y a lieu de les imputer à cet exercice; les documents justificatifs correspondant à ces charges ne seront reçus ou établis qu'au cours de l'exercice suivant; Ces charges sont appelées :
charges à payer.
- d'autres charges qui, en totalité ou en partie, relèvent de l'exercice suivant ont été comptabilisées (d'après des documents justificatifs) au cours de l'exercice qui s'achève et il y a lieu de les soustraire des charges de cet exercice; Ces charges sont dites
charges constatées d'avance.

2)LES CHARGES À PAYER 


a)Définition

Les charges à payer sont des “dettes évaluées à l'inventaire, nettement précisées quant à leur existence, leur nature, leur objet, mais dont le montant (et parfois l'échéance) n'est pas encore juridiquement déterminé”.(C.G.N.C. vol 5 p 125). Ce sont des dettes provisionnées ou quasi-dettes envers les tiers concernés (dettes à venir se rapportant à l'exercice).

 Exemple :

Les charges à payer peuvent concerner, à la date de fin d'exercice.-Des achats de marchandises, de fournitures ou des prestations reçues, mais dont les factures correspondantes ne sont pas encore parvenues;-Des réductions commerciales à accorder et des avoirs à établir (retour sur ventes, retour d'emballages consignés...) dont les factures d'avoir correspondantes n'ont pas encore été établies et envoyées aux clients;-Des sommes dues (à titre de charges consommées) au personnel (indemnités de congés,...),aux organismes sociaux (charges sociales...), à l'Etat (charges fiscales...), aux autres créanciers(loyers,...) et pour lesquelles les documents justificatifs n'ont pas encore été reçus ou établis.

b)Etat des charges à payer :

L’entreprise doit recenser toutes les charges de l’exercice qui prend fin et qui n’ont pas en core été comptabilisées. Le montant des charges à payer doit être évalué d’une manière aussi précise que possible car les documents justificatifs n’ont pas encore été reçus ou établis.
 Exemple :
Etat des charges à payer au 31/12/02 de l’entreprise MOYA :
espace entreprises, economie
c)Les écritures de régularisation des charges à payer:
♦  Le fonctionnement des comptes de charges à payer:
L'enregistrement des charges à payer entraîne:
- Le débit du ou des comptes intéressés de la classe 6 ou 7;
- Et le crédit de l’un des comptes suivants (rattachés aux postes de tiers);
4417,4427, 4437, 4447, 4457 ou 4487

* “ Le compte 4417 (Fournisseurs - factures non parvenues) est crédité à la clôture de l'exercice du
montant toutes taxes comprises des factures imputables à cet exercice mais non encore parvenues, dont le montant est suffisamment connu et évaluable. A l'ouverture de l'exercice suivant,ces écritures sont contre-passées” . (C.G.N.C. vol 4)*

“Le compte 4427 (Clients, RRRA-avoirs à établir  ) est crédité à la clôture de l'exercice du
montant toutes taxes comprises  , des rabais, remises et ristournes à accorder et des avoirs non encore établis dont le montant est suffisamment connu et évaluable. A l'ouverture de l'exercice suivant, Ces écritures sont contre-passées” (C.G.N.C. vol 4)*

“Le compte 4437 (Charges de personnel à payer) est crédité à la clôture de l'exercice du montant des dettes de personnel potentielles, vis-à-vis des organismes sociaux, et rattachables à cet exercice, dont le montant est suffisamment connu et évaluable, telles qu’indemnités pour congés payés, par le débit des comptes intéressés de la classe 6. A l'ouverture de l'exercice suivant, ces écritures sont contre-passées” . (C.G.N.C. vol 4)*

“Le compte 4447 (Charges sociales à payer) est crédité à la clôture de l'exercice du montant des dettes potentielles, vis-à-vis des organismes sociaux, et rattachables à cet exercice telles que cotisations patronales d'assurances sociales, d'allocations familiales, d'accidents de travail, de retraites du personnel etc.… ” (C.G.N.C. vol 4)*

“Le compte 4457 (Etat, impôts et taxes à payer) est crédité à la clôture de l'exercice du montant des dettes relatives aux impôts et taxes rattachables à cet exercice dont le montant est
bilan
N.B.: La T.V.A. relative aux charges à payer n’est pas récupérable fiscalement parce qu’elle ne figure sur aucune facture

3)LES CHARGES CONSTATÉES D'AVANCE


a)Définition:

Les charges constatées d'avance sont des charges enregistrées au cours de l'exercice, mais qui correspondent à des achats de biens, ou de services ou à des prestations dont la fourniture doit intervenir ultérieurement.A ce titre, l'entreprise dispose d'une créance en nature” C.G.N.C. vol 5 p91 et 92.
 N.B : Ces charges reviennent au compte de même intitulé que celui d'où elles ont été extraites.

 Exemple:

Les charges constatées d'avance peuvent concerner, à la date de fin d'exercice:

- Des factures d'achats reçus et comptabilisées alors que les fournitures correspondantes(marchandises, matières et fournitures, services...) n’ont toujours pas été reçues;

- Des fournitures achetées et comptabilisées (achats stockés) au cours l'exercice et non encore consommées à la date d'inventaire;

- Des charges comptabilisées au cours de l'exercice dans les autres charges externes, mais concernant aussi l'exercice suivant (loyers, primes d'assurances,...).Ces charges comptabilisées d'avance couvrent une période se poursuivant sur l'exercice à venir.
Il s'agit donc de charges à reporter de l'exercice qui s'achève à l'exercice suivant.

b)Etat des charges constatées d'avance:

L'entreprise doit recenser toutes les charges déjà comptabilisées se rapportant, en totalité ou en partie, à l'exercice suivant.

 Exemple :

Etat des charges constatées d’avances au 31/12/2002 de l’entreprise MOYA :
economie, fiduciaire

c)Les écritures de régularisation des charges constatées d’avance :
Le report des charges d'un exercice sur le suivant entraîne:
- Le débit du compte 3491 Charges constatées d’avance,
- Et le crédit (H.T) du compte de charges qui avait fait l'objet d'un débit au cours de l'exercice.Le compte 3491 figure à l’actif du bilan sous le poste “ 349 comptes de régularisation actif ”.
Il permet de rattacher à l'exercice les charges qui le concernent effectivement et ceux-là seulement.

N.B : La TVA récupérable déjà comptabilisée au cours de l’exercice qui prend fin est imputable à cet exercice.
tva rembourcer

3.La régularisation des comptes de produits :


1)PRINCIPE


En cours d'exercice, les produits sont enregistrés au fur et à mesure de leur constatation d’après des documents justificatifs reçus ou établis.

En vertu du principe de spécialisation des exercices, l'entreprise doit imputer aux comptes de produits tous les produits de l’exercice et eux seuls. Cependant, à la date de l'inventaire, on constate que :

- Certains produits concernant l’exercice qui prend fin n'ont pas été comptabilisés (faute de documents justificatifs) et il y a lieu de les lui imputer; les documents justificatifs leur correspondant ne seront reçus ou établis qu'au cours de l'exercice suivant; ces produits sont appelés:
produits à recevoir

.- D'autres produits qui, en totalité ou en partie, relèvent de l'exercice suivant ont été comptabilisés (d'après des documents justificatifs) au cours de l'exercice et il y a lieu de tes sous traire des produits de l’exercice qui s'achève pour les imputer à l'exercice suivant; ces produits sont dits
produits constatés d'avance.

2)LES PRODUITS À RECEVOIR 


a)Définition:

“ Les produits à recevoir sont des produits acquis par l'entreprise mais dont le montant, non définitivement arrêté, n'a pas été inscrit aux comptes de tiers débiteurs.Ce sont des créances évaluées à l'inventaire, nettement précisées quant à leur existence, leur nature, leur objet, mais dont le montant (et parfois l'échéance) n'est pas encore juridiquement déterminé” C.G.N.C. vol 5 p 124 et 125.
Il s'agit de quasi-créances sur les tiers concernés (créances à venir se rapportant à l'exercice).

Exemple :

Les produits à recevoir peuvent concerner, à la date de fin d'exercice:

- Des ventes (de marchandises, de biens et de services produits...) non encore comptabilisées(les factures correspondantes n'ayant pas été établies) bien que les fournitures et les prestations ai en tété fournies;

- Des réductions commerciales à obtenir des fournisseurs ou des avoirs (retours sur achats,emballages rendus...) non encore reçus; les factures d'avoir correspondantes ne seront reçues qu'au cours de l'exercice suivant;

- Des produits à recevoir des associés où des autres débiteurs (loyer non encore reçu parce quel'échéance n'est pas encore arrivée...).

b)Etat des produits à recevoir:

L’entreprise doit recenser tous les produits de l'exercice qui prend fin et qui n'ont pas encore été comptabilisés. Leur montant doit être évalué d'une manière aussi précise que possible car les documents justificatifs n'ont pas encore été reçus ou établis.

Exemple :

Etat des produits à recevoir, au 31/12/2002 de l’entreprise MOYA : 
entreprises
c)Les écritures de régularisation des produits à recevoir :

 Le fonctionnement des comptes de produits à recevoir :

L'enregistrement des produits à recevoir entraîne:

Le débit de l'un des comptes suivants (rattachés aux postes de tiers) :

 3417 Rabais Remises et Ristournes à obtenir - avoirs non encore reçus
 3427 Clients factures à établir et créances sur travaux non encore facturables
 3467 Créances rattachées aux comptes d'associés
 3487 Créances rattachées aux autres débiteurs

-Et le crédit du ou des comptes concernés de la classe 6 ou 7.Les comptes de produits à recevoir figurent à l'actif du bilan dans les postes auxquels ils se rapportent. Ce sont des comptes rattachés aux divers postes de créances de l'actif circulant hors trésorerie
*“Le compte 3417 est débité à la clôture de l'exercice, du montant toutes taxes comprises
 , des avoirs et des rabais, remises et ristournes à obtenir non encore évaluables par le crédit des comptes concernés des classes 4 et 7. A l'ouverture de l'exercice suivant, Ces écritures sont contre-passées” C.G.N.C.
*“ Le compte 3427 est débité, à la clôture de l'exercice du montant toutes taxes comprises
des créances imputables à cet exercice et pour lesquelles les pièces justificatives n'ont pas encore été établies par le crédit des comptes concernés des classes 4 et 7. A l'ouverture de l'exercice suivant, ces écritures sont contre- passées” C.G.N.C.
*“ Le compte 3467 reçoit à son débit les créances rattachées à des comptes d'associés(produits à recevoir)” C.G.N.C.
* “ Le compte 3487 reçoit les créances rattachées aux autres débiteurs (produits à recevoir..) ”
C.G.N.C.
*  Le compte 3493 (Intérêt courus et non échus à percevoir) enregistre à son débit ces intérêts contre l’enregistrement au débit du compte 7311(Intérêts et produits assimilés)
.
 N.B : Suivant la nature du produit à recevoir, qui peut être aussi une diminution de charges(RRRO….), l'entreprise serait amenée à ouvrir des comptes de tiers concernés par cette créance.
espace entreprises

3)LES PRODUITS CONSTATES D’AVANCE :


a)Définition :

Ce sont des “ produits perçus ou comptabilisés avant que les prestations et fournitures les justifiant aient été ou fournies.

A ce titre l’entreprise devra s’acquitter d’une dette en nature ” C.G.N.C.

 N.B : Ces produits reviennent au compte de même intitulé que celui d’où ils ont été extraits.

 Exemples :

Les produits constatés d'avance peuvent concerner à la date de fin d'exercice.

- Des factures de ventes (marchandises, biens et services produits) établies et comptabilisées au cours de l'exercice alors que les fournitures et les prestations correspondantes n'ont toujours pas été fournies ou effectuées;

- Des loyers reçus au cours de l'exercice mais concernant, on partie ou en totalité, l'exercice suivant.

L'entreprise doit rechercher les produits déjà comptabilisés, alors qu'ils se rapportent, en partie ou en totalité, à l'exercice suivant.

Exemple : État des produits constatés d'avance, au 31/12/2002, de l'entreprise MOYA
actualités economiques
b)Les écritures de régularisation des produits constatés d'avance:

Le report de produits d'un exercice sur le suivant entraîne :
- Le débit (H.T) du compte de produits qui avait fait l'objet d'un crédit au cours de l'exercice,
- Et le crédit du compte 4491 Produits constatés d'avance.


2 commentaires :

  1. Bath Stone Fireplaces is a small company based in Corsham, just outside Bath. I am a master stonemason, and have been working with stone, and making custom stone fireplace surrounds for 25 years. Each made to measure fireplace surround is hand carved by myself using traditional skills.

    fireplace surrounds
    custom fireplace surrounds
    bespoke stonework

    RépondreSupprimer
  2. Ülkemizde öğrencilerin yüksek lisans programında bulunmak için sıklıkla tercih ettiği ülkelerden biri de Ukrayna olmaktadır. Öğrencilerin eğitim hayatları boyunca bulundukları Ukrayna’da farklı hat kullanımı yapmaktadır. Bunun için Ukrayna da tercih edilen telefon hatları ya da sabit numara almaları gerekmektedir. Böylece öğrenci yakınları ile rahatlıkla görüşme sağlayabilmektedir.

    antalya telefon kodu

    RépondreSupprimer